IMG_8791

IMG_8802

IMG_8804

 Un jour, naquit,
un bouquet au creux de mes mains
Il grossit de pétale en pétale
Je lui offre des liens de chlorophylle
et mes paumes pour cadeau
Lorsque je le glisse dans mon panier d'osier
Il file déjà vers l'au-delà des fleurs fânées
Ephémère!

Je rêve d'un ailleurs si proche et si loin
Pilier de nos idéaux
Composés de rêves floraux
de mollets libres et gambadants
de balançoire au jardin
de rires d'enfants
Des bouquets juste à nos pieds
Au sortir du café ou du thé
Les pieds humides de rosée
Je rêve d'un ailleurs proche et pourtant si loin
Comme un mirage de ce qui fut
COmme le désir de ce qui sera
Des fleurs coupées juste à nos pieds
De l'aube au crépuscule
Tout mon visage enfoui dans la vapeur du thé vert
Je lèverai les yeux sur la lune
En forme de virgule
Et le chant des oiseaux nocturnes
Puis
Silence

Pas un bruit
J'entendrais circuler le sang dans mes veines
et l'air frais du jour dans mes narines
Pas un bruit
Que le rire de mes enfants
Un genou écorché de temps en temps
Une écharde au pied pour se souvenir du jeu présent
Un monde à la loupe, couchées à même le sol,
Insectes, fourmis, papillons et coccinelles
Et chaque journée sera à l'autre pareille
Simplicité!